Vol. 106 No. 2 (2012)
Research Papers

Approvisionnement en porcs vifs et viande porcine de la ville de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)

Kiendrebeogo Timbilfou
Institut de l'Environnement et de recherches Agricoles (INERA)
Mopate Logténé Youssouf
Laboratoire de Recherches Vétérinaires et Zootechnique de Farcha, Djaména.
Bio
Kondombo Salam Richard
Institut de l'Environnement et de recherches Agricoles (INERA)
Kaboré-Zoungrana Chantal-Yvette
Laboratoire d'Etudes et de Recherches sur les Ressources Naturelles et les Sciences de l'Environnement(LERNSE), Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso(UPB)
Published December 20, 2012
How to Cite
Timbilfou, K., Logténé Youssouf, M., Salam Richard, K., & Chantal-Yvette, K.-Z. (2012). Approvisionnement en porcs vifs et viande porcine de la ville de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso). Journal of Agriculture and Environment for International Development (JAEID), 106(2), 105-122. https://doi.org/10.12895/jaeid.20122.66

Abstract

Résumé : L’étude a évalué l’approvisionnement en porcs et viande de porc de la ville de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso). Les données ont été collectées par enquête transversale et rétrospective  auprès de 623 éleveurs en 2003, de 34 commerçants/transformateurs en 2005 et 2006 et auprès de l’Abattoir Frigorifique de Bobo-Dioulasso (AFB) en 2009. Les résultats ont montré que les porcs provenaient des élevages urbains et périurbains (38%) et des villages au-delà de la périphérie de Bobo-Dioulasso (62%). La production de viande de porc à l’AFB s’est accrue entre 2001 et 2006. Les carcasses, les poumons et le foie ont été surtout saisis aux motifs de tuberculose, de congestions et de cysticerques. Sur 982kg de viande traitée quotidiennement par les acteurs (35), 80% l’a été par des rôtisseurs (88,24% des acteurs), 17% par des charcutiers (5,88%), 2% par les bouchers (2,94%) et 1% par les restaurateurs (2,94%). Des études complémentaires sur la rémunération de la production et de la commercialisation et sur la qualité des produits (porcs, viande et produits transformés) seront nécessaires pour impulser l’accroissement de la part des viandes porcines dans l’approvisionnement de la ville de Bobo-Dioulasso

Mots clés : Approvisionnement, porcs,  viande de porc, Ville de Bobo-Dioulasso